Qui n'a jamais pensé qu'il existait un monde parallèle? Un monde où nous sommes des êtres inimaginables, des anges, des démons? Eh bien, il existe pour de vrai.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Château ou la maladresse n'est pas forcément un défaut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Le Château ou la maladresse n'est pas forcément un défaut   Sam 11 Oct - 23:44
















 ❝Le Château

ou la maladresse n'est pas forcément un défaut❞


~ Séraphine Hanabakate & Kuhi ~



"C'était un joli jour d'automne, avec le vent froid, les feuilles qui tombent et la lumière dorée. Les hautes bottes lacées de Séraphine battaient le chemin de terre qui serpentait entre les ruines, suivies de près par une petite renarde qui trottinait. L'écharpe fuschia voletait derrière la jeune fille aux longs cheveux blancs épais libres dans son dos. Ce vieux château, aux ruines silencieuses et lugubres était vide de toute présence. Pas une vie à l'horizon, juste le fantôme de Séraphine et Agostina. La jeune fille avait décidé d'explorer cet endroit, en quête de souvenirs. Peregrine et elle avaient déjà été là. Peut-être que cela avait été son refuge dans un temps cruel et tumultueux, presque personne n'osant s'aventurer dans ces lieux après tout. C'est vrai qu'un château en ruines réputé hanté c'est pas ce qu'il y a de plus vendeur.

Entrant dans le grand hall, elle commença à explorer le château.
Comme tous les châteaux en ruines, celui-ci possédait une infinité de couloirs et de pièces en enfilade. Fantastique, sauf quand on cherche un lieu bien précis. Séraphine invoqua son One Hundred et posa la main sur le mur. A cet instant, elle ressentait chaque constituant de la pierre du château, et le plan se dessina dans sa tête. Le laissant se désactiver doucement, Séraphine se releva (elle s'était écroulée) et Agostina s'approcha pour frotter son museau contre elle. Péniblement, la jeune fantôme se remit en marche, se rendant à un grand balcon d'où elle pourra voir une grande partie des ruines. Péniblement, car dès que One Hundred s'était écoulé, une migraine monstrueuse l'avait remplacé, au grand malheur de la fantôme.

Arrivée à un grand balcon de pierre blanche, Séraphine s'assit sur la balustrade, les jambes pendantes dans le vide. Best idea ever, en effet. Presque pour prouver cela, alors qu'elle regardait le coucher du soleil, Agostina décida de chasser un oiseau passant par là. La petite renarde blanche, toute à sa chasse, ne remarqua pas que l'oiseau avait volé plus loin que la balustrade et bondit. Séraphine s'allongea sur la barrière de marbre et l'attrapa dans la peau du cou. Soupirant de soulagement, la jeune fille tenta de se relever ... et tomba un étage plus bas, dans un épais tas de feuilles.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Féminin Messages : 120
J'suis arrivé(e) le : 18/08/2014
J'suis né(e) le : 27/05/1993
Age : 24
Double Compte : Non!
Localisation : Près de mon frère, peut être?

Personnage ☆
Race: Ange
Pouvoir: Invisibilité
Votre perso en bref:

MessageSujet: Re: Le Château ou la maladresse n'est pas forcément un défaut   Mar 4 Nov - 11:24




Le Château ou la maladresse n'est pas forcément un défaut
feat Hanabakate Séraphine





« Cool un château, et si on y allait ! »…. Non décidément, Kuhi était incapable de raisonner ainsi, dans ce château en ruine. Mais quelle idée, elle avait eu de se balader aussi loin ? Mais il faisait tard, maintenant… Et comment dire qu’elle n’avait pas envie de se retrouver dehors dans la nuit, dans le froid en plus de ça, pour dormir. Bon ba, fallait aller là-dedans ? Géniale… C’était bien l’un des endroits qui pouvait être le plus dangereux. On ne sait jamais quel genre de personne on peut y trouver, après tout. Comme un homme violent… Rien que d’y penser, elle frissonna un grand coup. Non allez calmes, il doit n’y avoir personne là-dedans de mauvais, n’est-ce pas ? Mais en fait, les châteaux en ruine n’étaient pas souvent source d’apparition fantômesque… ?... Mais pourquoi elle s’est rendu ici, bon sang ?!

Allez, faut avancer doucement. Aaaaah, si seulement son frère avait été là vers elle, l’aurait-il rassuré…. ? Non, fallait mieux pas y penser. Il ne serait plus là, vers elle, de toute façon. C’est ce qu’elle avait décidé, après tout. Enfin, elle ne s’était pas imaginée atterrir dans un monde aussi étrange en faisant ce qu’elle avait fait… Mais lui, il devait être encore vivant, dans le monde normal. Est-ce qu’il allait bien… ? Avait-il rencontré quelqu’un qui l’aidait à l’oublier ?... Une fille… ? A cette idée, Kuhi se sentit un peu mal. Mais après tout, c’était elle qui s’était tué, il fallait que son frère l’oubli, c’était son souhait à elle… Mais ce n’était pas le moment de déprimer en pensant à tout ça…

Regardant partout, elle remarqua que quand même, il était grand. Bon logique, c’est un château faut dire. Mais surtout, il y avait encore de nombreux portraits accroché sur les murs. Hum, ça devait être habité, autrefois ? Surement, en même temps, la plupart des châteaux ont été habité. Mais par quel genre de personne, c’est ce que ce demanda Kuhi. Bon ba, c’est partie pour une réflexion historique ! Enfin en même temps, si ça pouvait l’aider à ne plus avoir peur, pourquoi pas ? C’est vrai que maintenant, elle avait totalement oublié le danger de ce lieu. Même les trous au sol et les escaliers à moitié détruit ne la dérangeaient plus. Elle avait même oublié le pourquoi elle s’était décidé d’y entrer, et donc la fatigue qu’elle avait ressenti il y a quelques minutes auparavant. Bon ba, tant mieux alors ?

Elle aurait pu y passer des heures, en fait. Mais un élément à laquelle elle ne s’attendait pas, ou du moins plus depuis qu’elle était en admiration du lieu, apparut brusquement devant elle. Alors qu’elle arrivait vers une sorte de balcon, enfin s’en était un, fait de pierres blanches, elle vu une fille… Il y avait quelqu’un ?! D’un coup, toute la passibilité qu’elle ressentait retomba, refaisant place à la peur. Elle se cacha, plus loin. Mais il n’y avait surement pas de quoi, en fait. Parce que comment dire, la jeune fille devant elle avait l’air… Vraiment inoffensif ? Du moins, en la voyant s’amuser à balancer ses jambes dans le vide, elle n’avait pas l’air méchante là. Kuhi fixa un peu intrigué, jusqu’à ce qu’elle la voit chopper un oiseau… Et tombait bêtement…. Ouah, de quoi faire surprendre la bleue, là. Elle cligna un peu des yeux, essayant de comprendre ce qu’il venait d’arriver…

Bon, la demoiselle avait dû se faire mal, quand même. Enfin elle avait eu de la chance, de tomber sur un tas de feuille, mais quand même. Kuhi sortit de sa cachette, et approcha doucement la balustrade. Car quand même, elle s’inquiéta un peu de savoir comment cette fille allait.

- … Tout va bien ?

Donc oui, elle osa l’approcher. Enfin, en restant en hauteur. Mais bon, comme elle le pensait déjà, elle n’avait pas l’air méchante cette fille. Même un peu insouciante, ca se voyait ! Enfin au moins, c’était mieux que de tomber sur une personne peu fréquentable, surtout dans un lieu pareil…

© Jawilsia sur Epicode


_________________

Les clubs ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le Château ou la maladresse n'est pas forcément un défaut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le château de Fougères
» Festin au château (suite)
» [Aisne(02)] Château de Coucy
» Britany, domestique au château d'Émeraude
» Visite au château d'Ambleville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai Parareru :: Flood ♦ :: Archives-