Qui n'a jamais pensé qu'il existait un monde parallèle? Un monde où nous sommes des êtres inimaginables, des anges, des démons? Eh bien, il existe pour de vrai.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans la rancœur et la jalousie humaine, nous avons tous les deux plongés (Feat Hana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 28
J'suis arrivé(e) le : 23/02/2015
J'suis né(e) le : 27/05/1993
Age : 24
Double Compte : Kuhi

MessageSujet: Dans la rancœur et la jalousie humaine, nous avons tous les deux plongés (Feat Hana)   Dim 21 Juin - 0:51



Dans la rancoeur et la jalousie humaine, nous avons tous les deux plongés
feat Hana Hayashi




1 an et demi sont passés. Tout ce temps qu’il est dans ce monde, tout ce temps à faire le mal. Combien de vie avait-il retiré ? Plein, beaucoup, trop. Le pire c’est qu’il en riait, toujours. Que les gens le supplie pour leur vie, c’était bien la meilleure chose qu’il aimait voir par-dessus tout. En rire sadiquement, qu’importe si ca soit mal, si cela faisait de lui la pire des ordures ou non. Peu importe, car pour lui c’était les autres les coupables, pas l’inverse. Ne pas voir qui est le criminel, fuir la vérité, c’est une chose pour laquelle il était parfait.

C’était le cas, ce jour-là aussi. Alors que tout était calme, qu’il attendait patiemment dans la forêt, assis sur une branche qui pouvait bien céder sous son poids d’une minute à l’autre, en fait. Regardant les alentours, il entendu des voix, vers l’entrée de la forêt. Tendant un peu l’oreille, il se décida à aller voir de lui-même, après tout cela signifierait très certainement une futur victime, ou plusieurs même, sans aucun doute. Voyant alors un groupe, dont l’apparence montrait très clairement qu’il s’agissait d’adolescent, surement des lycéens. Ils étaient bien souriant, mais ce sourire était plus mesquin qu’autre chose. Ce sourire, il l’avait déjà vu.

- Hum… Les amis… Vous êtes sûrs que c’est une bonne idée ?

Le regard du monstre bleuté se tourna vers une des fillettes, qui était à l’arrière. La seule qui paraissait ne pas réellement saisir la situation, et qui était devenu bien pale en voyant leur destination. Puis il entendu ces rires remplis de méchanceté de la part des autres personnes du groupe. Il le comprit, cette demoiselle bleue comme lui était la victime.

- Mais… De quels amis tu parles ? Tu n’en as jamais eu !

Une trahison, que c’était génial comme situation… Au point qu’il en baillait. Jusqu’à ce qu’une des prétendues amie la fasse tomber dans la boue avec un coup de pied. Fixant alors avec d’un coup une attention plus élevé, il fixa cette fille qui, un couteau dans la main, ne laissa que comme choix à la victime de se faire tuer par elle ou d’entrer dans la forêt…. Il écarquilla les yeux devant cette scène. Ce spectacle… Qu’il avait lui-même connu, presque… Ses lèvres s’étirèrent inconsciemment, en un sourire horriblement sinistre, triste et sadique… Pour se mettre à rire à grands poumons, jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus. Un rire pour la situation tellement horrible de cette fille, un rire pour sa situation personnelle, qui étaient tellement identiques.

Jusqu’à ce qu’elle se mette à courir dans la forêt, alors il se mit à la suivre. Sautant d’arbre en arbre avec une telle agilité, il apparut soudainement devant elle, un grand sourire aux lèvres. Elle serait sa victime, désormais.

- … Bonjour… ?

Il la regarda fixement… Elle ne paraissait pas réaliser la situation, qu’importe. Il approcha, faisant apparaitre sa faux, et avec un grand sourire la faucha, sans qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit. C’était une vie bien triste qu’il venait de prendre, une vie qui avait dû connaitre la solitude la plus atroce, et la naïveté la plus triste, mais qui pourtant avait dû faire de cette fille quelqu’un qui ne méritait pas de mourir ainsi.


Kietsu venait tout juste de sortir de la forêt telle qu’elle était dans le monde « réel », triste et terrifiante. Arrivant dans celle qu’elle était dans le monde parallèle, fleuri et coloré. Cette différence entre les deux paysages, surtout quand on sait qu’il s’agit en vérité du même lieu, était bien surprenante n’empêche. Enfin il devait s’y être habitué, depuis le temps qu’il passait des deux forêts à chaque fois qu’il allait faire son « travail ». Revenant tranquillement après qu’il ait fauché une fois de plus une vie, est-ce qu’un jour il regretterait tout ça ? Non, jamais en vérité. Le monstre qu’il est ne faire qu’en rire, toujours. Que cela l’abime au fond de lui, ce n’était pas si important.

Le silence était sa seule compagnie, en ce lieu où pour le moment personne n’y était. Décidé à quitter ce lieu vu qui rester ne servait à rien, et puis il n’avait pas le cœur à y rester. Même si chez lui il n’y aurait rien à faire de plus, qu’importe. En fait Kietsu avait bien plus prit l’habitude d’errer un peu pourtant plutôt que de rester chez lui, il n’y aimait pas du tout son chez soi, qui n’avait aucune décoration, ni aucune vie en fait. Enfin bon… Sautant d’arbre en arbre, c’est une habitude qu’il avait pris depuis qu’il était arrivé ici, afin de rattraper plus facilement ses cibles. Alors que d’habitude il avait une agilité bien développé, cette fois-ci il fallut qu’il fasse un mauvais bond, se retrouvant le pied droit sur la branche, mais le pied gauche ne suivit pas à sa plus grande surprise…. Ce qui manqua de le faire tomber, mais il se bloqua avec sa jambe, se tenant à la branche d’une main…

- Ouf je l’ai échappé belle…

Oui c’est sûr, il venait tout juste d’esquiver une chute qui aurait bien pu faire très mal à la tête. Même si il se retrouvait par la même occasion dans une position bien chelou n’empêche, mais au moins il allait bien ! S’apprêtant à descendre, car remonter allait être bien plus compliqué, il put entrevoir une silhouette en face de lui. Descendant alors le regard légèrement, il remarqua la présence d’une demoiselle aux cheveux bleue… Il bugea sur le coup en la fixant, clignant des yeux…. Et se mit d’un coup à hurler.

- OUAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH

… Tout ceci est parfaitement normal et classe, je vous l’assure… Bon il avait paniqué, sur le coup… Car il avait déjà vu ce visage, il en était persuadé. C’était revenu comme un flash, d’un coup. Dans la forêt, sur terre. Mais il avait vu tellement de gens, là-bas. Qu’au fond se rappeler exactement de ce qui c’était passé avec elle n’était pas évident. Mais c’est la première fois qu’il rencontrait une de ses précédentes victimes d’aussi près. Alors tout ce qu’il avait pu faire était une mascarade de panique. Tombant alors comme un con au sol, ayant lâché la main tenant la branche, il se retrouva sur le cul en grimaçant un peu.

- Itai….

Situation ridicule, complétement. Cette fille devait bien en être choquée. Surtout si elle sait qu’elle a en face d’elle la personne qui l’a amené ici ? Surement ?  

© Jawilsia sur Epicode


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dans la rancœur et la jalousie humaine, nous avons tous les deux plongés (Feat Hana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Reparlons de ce dont nous avons parlé... [PV]
» Nous avons été éduqués pour détruire le projet de 1804
» Nous avons besoin de vous !
» Jessica † « Nous devons être prêts à abandonner la vie que nous avons planifiée, afin de vivre la vie qui nous attend. »
» [Post GS] - Nous avons perdu une bataille mais pas la Guerre. [Spectres/Prisonniers de Guerre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai Parareru :: Role Playing Game ♠ :: • Chubu :: 
Forêt d'Aokigahara,
-